Follow:
Browsing Category:

Divertissement

    Divertissement

    Fitz Chevalerie Loinvoyant de Robin Hobb

    assassin_royal

     Aujourd’hui nous allons parler rapidement (enfin je vais tâcher d’être brève, car c’est typiquement un sujet sur lequel je peux parler milles ans sans m’arrêter) de livres incroyables, aka les différents cycles de l’Assassin Royal de Robin Hobb.

    L’histoire du héros Fitz Chevalerie Loinvoyant se construit sur 3 cycles, dont le dernier n’est pas encore entièrement sorti, et dont je vais tâcher de résumer les grandes lignes sans rien spoiler.

    Cycle I –  La trilogie des Loinvoyant

    Histoire complexe, excitante et divinement bien racontée de la jeunesse de Fitz. De son arrivée au château de Castelcerf jusqu’à son apprentissage du difficile métier d’assassin royal, vous suivez votre personnage favori (oui, car il va le devenir) pendant ses années de formations alors qu’il fera face à des défis de taille. Il devra à la fois combattre les ennemis de la nation, mais également les ennemis cachés en son sein. Au début jeune bâtard royal abandonné, il va rapidement suivre une formation secrète pour devenir un assassin, un espion et un guerrier aguerri.

    Il devra également apprendre à maîtriser deux magies très puissantes. La première est celle de la famille Loinvoyant appelé Art permettant de communiquer sur d’immenses distances, de traverser des piliers magiques, de soigner des corps blesser – bref une magie assez cool. Mais il possède également le Vif, une magie méconnue et crainte qui permet de communiquer avec les animaux et de se lier à eux. De l’une il devra en faire une force utile et valable aux yeux de son souverain, l’autre il devra la cacher au grand jour de peur de représailles.

    C’est aussi au château de Castlecerf qu’il finira par rencontrer ses amis les plus loyaux et ses ennemis les plus impitoyables, qui les uns comme les autres le forgeront en l’homme qu’il est sensé devenir. La guerre ravageant petit à petit son pays, il sera amené à partir en quête des légendaires dragons. Une épopée formidable qui vous fera voyager de région en région, découvrir une myriade de personnages et affronter des épreuves à faire froid dans le dos.

     

    Ma note pour le cycle I : ★★★★★

     

    Read more

    Share:
    Divertissement

    Riverdale – Le nouveau Teen drama de Netflix

    riverdale

    Bon et bien dimanche soir j’ai débuté avec intérêt la nouvelle Teen série de chez Netflix : “ RIVERDALE ”.

    La toile a déjà été envahie de commentaires très positifs sur cette nouvelle série qui se veut dans la lignée de précédentes séries pour ado très populaires. J’ai lu par-ci par-là des comparaisons à Gossip Girl (Je n’aurai pas vraiment dit ça après avoir vu le premier épisode) mais surtout à Pretty Little Liars. Et là, je crois qu’on touche quelque chose du doigt.

    Evidemment le thème de l’adolescence, la petite ville isolée habitée par des gens beaux et riches, l’intrigue basée sur des secrets et un décès plus ou moins louche… Je n’ai pas à aller plus loin pour que la comparaison traverse toutes les têtes et fasse resurgir les 10 000 saisons d’intrigues à la mort-moi-le-nœuds de Pretty Little Liars (Comment ? On me dit qu’il n’y a enfaite que 7 saisons, c’était pourtant interminable…).

    Mais je vous rassure d’emblée : Dans Riverdale tout à l’air plus vraisemblable, bien mieux joué, bien construit et dans sa globalité bien plus intéressant que l’antique PLL (Oui, à peine terminée que je la range déjà au placard).

    Ce pilote, en moins d’une heure, arrive à mettre en place plusieurs histoires et intrigues prenantes mais également à dépeindre d’une manière assez formidable et efficace une palette de personnages auxquels on s’attache déjà.

    Riverdale -- Image Number: RVD_KeyArt_1.jpg -- Pictured (L-R): Camila Mendes as Veronica, Lili Reinhart as Betty, Ashleigh Murray as Josie, Cole Sprouse as Jughead, Madelaine Petsch as Cheryl and KJ Apa as Archie -- Photo: The CW -- © 2016 The CW Network. All Rights Reserved.

     

    Sans être le pilote de série le plus exaltant que j’ai vu jusque-là, je l’ai néanmoins trouvé de très bonne qualité tant visuellement qu’au niveau scénaristique. J’aime les thèmes abordés, les caractères des personnages, les différentes histoires qui se mettent en place, j’aime aussi l’intrigue principale qui a l’air intéressante et il faut noter que le tout est très bien joué.

    Franchement, je n’ai rien à redire sur ce premier épisode. Il est bourré de qualités et pleins de promesses. J’espère juste que cette bonne impression ne s’essoufflera pas rapidement. Sans être immédiatement « addict » à cette nouvelle série, j’ai vraiment envie de regarder cette saison 1. Et je crois bien que j’attends vendredi soir avec impatience, pour voir si le charme opère encore.

    Read more

    Share:
    Divertissement

    Avis d’une chimiste sur le livre La Chimiste de Stéphanie Meyer

    chimiste

    Bonjour à tous,

    Voici un constat : J’aime bien lire, j’aime bien les livres young-adult la plus part du temps, j’ai bien aimé Twilight. Alors quand j’ai vu le nouveau livre de Stéphanie Meyer « La Chimiste », je me suis dit « pourquoi pas ?! ».

    Et c’est avec une réelle et agréablement surprise que j’ai retrouvé la plume fluide et prenante de l’auteur. Le thème est plutôt intéressant : entre un thriller et un livre d’agent secret, et je dois avouer que le titre « La Chimiste », pour moi qui l’ai été un temps, m’a mis l’eau à la bouche. Parlons peu, et lisons de quoi ça parle puis je vous donne mon avis (qui n’est pas tout rose).

    Synopsis : Elle était l’un des secrets les mieux gardés – et des plus obscurs d’une agence américaine qui ne portait même pas de nom. Son expertise était exceptionnelle et unique. Et puis, du jour au lendemain, il faut l’éliminer au plus vite…
    Après quelques années de clandestinité, son ancien responsable lui propose d’effacer la cible dessinée sur son dos. Dernière mission… ou dernière trahison ?
    Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser ses certitudes. Comment survivre à une traque impitoyable quand on n’est plus seule ?

    Mon avis concernant le titre après lecture :

    Finalement, La Chimiste est un surnom donné à l’héroïne qui est en fait plutôt un docteur en biologie/immunologie et en chirurgie, bref elle est trop forte.

    Et pour l’aspect Chimie du bouquin, il faudra repasser. Il n’y a pas une seule formulation de tout le livre, exit Breaking Bad et sa saison 1 où je raffolais des petits détails de chimie donnés par Mr White, ici ce n’est pas du tout la même came (quel humour incroyable je possède qui me permet de parler de Mr White et de came dans la même phrase). Mais on apprécie quand même le fait que cette héroïne se serve de son cerveau et de produits chimiques hors pair pour défaire ses adversaires et survivre.

    Breaking-Bad-Walter-White-Wink

    Ce que j’ai aimé :

    • L’héroïne et ses tactiques de survie

    Dès les premières pages l’héroïne est attachante avec ses manies, son histoire et sa volonté de vivre à tout prix. Je dois avouer avoir totalement succombé au personnage et à son histoire personnelle. Je déplorerai un background assez léger sur son passé, semble-il expliqué par le fait, qu’en gros, elle n’a rien fait de folichon dans sa vie avant de débuter ce boulot mystérieux et Top Secret.

    • Le fait d’être In medias res, dans l’action et dans l’intrigue dès le début de la lecture

    Read more

    Share:
    Divertissement

    Les séries que je ne veux pas louper en cette fin d’année

    macbook-on-living-room-table-picjumbo-com

    Je suis peu présente ces dernières semaines sur le blog et les réseaux sociaux mais je pense quand même à vous ! En effet, je viens de débuter un nouveau travail en Irlande et ça me prend pas mal d’énergie. Du coup l’article d’aujourd’hui sera assez succinct, désolé pour cela. Mais nous parlons quand même toujours d’un sujet de malade qui me plait de ouf : Les séries !

    Bon, comme vous le savez surement vu le nombre d’articles à ce sujet dans mon blog, j’aime bien les séries. Et en cette fin d’année, j’ai décidé de rattraper mon retard sur plusieurs séries mais aussi de découvrir les petites nouveautés de la rentrée. Du coup, comme en Décembre on aime bien rester tranquille chez soi, j’espère qu’elle vous inspirera et vous donnera des idées. N’hésitez pas à me dire quelles sont vos séries du moment en commentaires !

    WestWorld

    westworld

    Bon, voici la série qui fait le plus parler d’elle en ce moment. En cette fin d’année mais également tout 2017, il faudra absolument l’avoir vue car à mon avis elle risque de devenir l’une des nos nouvelles séries favorites.

    Réalisée par Jonathan Nolan (Oui le frère de Christopher), cette série de science fiction va nous étonner par son thème original, ses costumes incroyables, ses décors hors du commun et son casting de malade. Dans un parc d’attraction ultra high-tech, les riches visiteurs pourront laisser court à leurs plus vils désires dans un Far-West plus vrai que nature.

    C’est vraiment la série à découvrir en cette fin d’année. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse avec le synopsis :

    A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots comment à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ? 

    Read more

    Share:
    Divertissement

    Revue littéraire : Le Royaume de Tobin

    le-royaume-de-tobin-l-integrale-1-3370122

    Ma revue littéraire fait son grand retour avec un cycle que j’aime tout particulièrement, car c’est un cycle de Fantasy (forcément, vu ce que je lis) qui fait l’apologie des femmes et de leur force mais c’est également un livre touchant et émouvant qui évoque la mort, l’amour, le changement, l’oppression… c’est le Royaume de Tobin.

    Synopsis

    Un livre qui fait voyager dans le pays de Skala dirigé par le Roi Erius, qui élimine sournoisement les prétendantes au trône, trône qui selon la prophétie doit être tenue par une femme de la lignée royale. Voici le synopsis pour plus de détails :

    Selon une ancienne prophétie, le royaume de Skala connaîtra la paix et la prospérité aussi longtemps qu’une Reine guerrière en occupera le trône. Mais l’usurpateur compte bien y mettre un terme, en éliminant toutes les prétendantes à la couronne. Pour protéger Tobin, l’ultime héritière d’une longue lignée de souveraines, une sorcière use d’une magie ancienne et interdite pour la transformer en garçon… Mais à quel coût !

    Lynn Flewelling nous livre ici son meilleur cycle selon moi. L’histoire est complexe et aboutie mais sans jamais laisser le lecteur se perdre. Dès le début du livre, nous suivons deux magiciens lors d’une visite chez l’Oracle du coin, malheureusement ils voient une vision qui va changer leur vie. En effet, ils découvrent que la princesse (qui aurait normalement due hériter du trône) est enceinte de deux enfants : une fille et un garçon ! Ni une ni deux, ils conçoivent un plan astucieux afin de cacher magiquement la petite fille sous l’apparence de son frère, en tuant ce dernier pour le bien de tous.

    Lecture_femme

    Read more

    Share:
    Divertissement, Humeur

    Mon Top 5 des films d’Halloween

    top5halloween

    Chieur et Tendre n’étant pas très films en général, j’ai décidé cette année de lui montrer quelques films que j’ai vraiment aimé, et vu que c’est la période de Halloween, il faut qu’ils aient un rapport avec le thème de cette fête.

    Ce ne sera pas vraiment des films d’horreur, car pour le coup j’en ai horreur (j’aime l’humour !), mais plutôt des films avec des thèmes assez similaires et plus ou moins récurrents. Je ne vous en dis pas plus et vous présente ces quelques films, que vous avez déjà du voir, mais qu’il est toujours bon de re-regarder surtout en ce moment !

    5 – Beetlejuice

    beetlejuice

    Pour avoir voulu sauver un chien, Adam et Barbara Maitland passent tout de go dans l’autre monde. Peu après, occupants invisibles de leur antique demeure ils la voient envahie par une riche et bruyante famille new-yorkaise. Rien à redire jusqu’au jour où cette honorable famille entreprend de donner un cachet plus urbain à la vieille demeure. Adam et Barbara, scandalisés, décident de déloger les intrus. Mais leurs classiques fantômes et autres sortilèges ne font aucun effet. C’est alors qu’ils font appel à un « bio-exorciste » freelance connu sous le sobriquet de Beetlejuice.

    Pourquoi je l’aime ?

    Pour Tim Burton évidement, mais aussi pour son côté rétro, décalé et pleins d’humour. « Beetlejuice, Beetlejuice, Beetle…. »

    4 – La famille Addams

    la-famille-addams-que-deviennent-les-acteurs-vingt-ans-apres-diaporama

    Read more

    Share:
    Divertissement

    Battlefield 1 : Un énième jeux de guerre ?

    battlefield_1_key_art

    Et bien non, et je vais vous dire pourquoi.

    La série des Battlefield à débuté en 2002 avec le premier opus qui était consacré à la seconde guerre mondiale (BF 1942). Ce qui était génial c’est que pour une fois dans un jeux de FPS (First Person Shooter) on pouvait incarner un soldat, qui pouvait conduire des véhicules variés sur des cartes gigantissimes et s’inspirant de combats célèbres.

    On pouvait donc se retrouver dans le désert de El Alamein puis la carte d’après nous amenait à Iwo Jima… c’était novateur, extrêmement bien réalisé, avec un super game play bref un chef d’œuvre pour l’époque.

    Le studio DICE à continué la série des BF avec des nouveaux jeux. Mais, de l’avis général, ils étaient de moins en moins bien et je pense que c’était grandement à cause du fait qu’ils s’étaient éloignés de leurs fondamentaux : le jeux de guerre qui raconte une guerre qui a réellement eu lieux. Car finalement jouer à un Battlefield dans le futur…on s’en moque un peu. Il y a tout un tas d’autre jeux pour ce faire. L’essence même de BF c’est, à mon sens, les guerres mondiales.

    Et voilà ce que nous propose Battlefield 1, un voyage dans les tranchés de «  la guerre qui devait mettre fin à la guerre » .

    Bref, bienvenue en 14-18 !

    battlefield_1_e3_screen_4

    Read more

    Share:
}