Follow:
Divertissement

Revue littéraire : La saga Divergente

divergente

En ce moment c’est un peu la mode du genre roman dystopique pour adolescents, on a une recrudescence de films tirés de livres assez connus : Hunger Game, Divergente, Le Labyrinthe, Gone… Du coup j’ai décidé de surfer sur la vague populaire de ce genre et j’en profite pour vous présenter mes critiques sur la saga Divergente que je viens tout juste de finir. (La lecture c’est ma passion enfaite…)

Divergente TOME 1 de Véronica Roth

Dans le premier tome de cette petite trilogie de dystopie (contre-utopie) pour adolescent, nous rencontrons la jeune Béatrice âgée de 16 ans à quelques jours de la Cérémonie du Choix, où elle devra choisir dans quelle faction passer le reste de sa vie. Il existe cinq factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Fraternels et les Erudits. Les jeunes gens choisissent une faction en fonction de leur trait de caractère dominant et ils n’ont pas le droit à l’erreur car c’est un choix qui définira leur vie entière mais également leurs relations futures avec leur famille (« La faction avant les liens du sang »), en somme si tu quitte ta faction de naissance « adios bambinos » la famille.

                                

Un choix légèrement complexe pour des adolescents, n’est-il pas? … mais passons.

Un autre problème se présente (bah oui car se serait quand même un peu fade sinon) c’est que notre héroïne se rend compte qu’elle comprend des traits de caractère dominant qui correspondent à plusieurs des factions : Choses apparemment interdite dans cette ville post-apocalyptique. Elle est une divergente, tare qu’elle doit cacher à toutes ses connaissances.

Elle rejoint donc la faction des Audacieux : des casse-cou inconscients, tatoués, habillés de noir et qui font la fête. Bref, la faction qui semble être la plus cool bien que la plus dangereuse. Là elle rencontre sa « Besta » Christina et de nombreux autres potos dont le magnifique formateur Quatre, de son petit prénom tout à fait banal. Vous imaginez bien qu’elle va immédiatement tomber amoureuse de son charme et de son charisme parfait (même si je pense aussi que son corps de rêve ne laisse pas la petite Tris indifférente non plus) et bien entendu il va s’enticher de cette petite nouvelle lui aussi.

                              

Bref, l’essentiel de ce premier tome développe les relations entre Tris et ses amis, Tris et Quatre mais suit également le parcours d’initiation assez complexe des Audacieux. Tris affronte des épreuves qui la surpassent un peu et découvre que le monde n’est pas tout mignon tout rose comme chez les bisounours. De plus, on la met en continuellement en garde contre son côté « divergente », mais elle ignore pourquoi.

En somme, une histoire bien sympatoche et bien construire même si la traduction en Français laisse de nombreuses coquilles qui aveuglent le lecteur. On découvre des personnages attachant, bien définis et on apprécie la rapidité du récit construite grâce à des phrases très (trop ?!) courtes. De l’action, du sentiment, un monde dystopique, bref on retrouve tout ce qu’on cherche dans ce genre d’ouvrage.

Ma note : 

 

Divergente TOME 2 de Véronica Roth

Je le dis directement : j’ai été un peu déçue de ce second tome.

Bien sur on retrouve nos personnages, le décors, les factions, de l’action, la même écriture rapide et fluide (mais ce n’est pas forcément qu’un compliment !). En somme tous les éléments du succès du premier tome sont réunis mais je trouve que ce tome-ci n’est pas à la hauteur du premier. On découvre de nouveaux personnages, on approfondit légèrement le système des factions (ce qui est très intéressant), on a des états d’âme un peu partout et un enchaînement de petites aventures très rapides qui et n’apportent pas grand chose à l’intrigue principale… qui en attendant n’avance pas.

J’ai l’impression que l’auteur à rajouté un tas de scènes d’action en plus de l’intrigue principale pour meubler (oui oui je suis assez dure), une petite crise d’adolescente de l’héroïne et l’histoire d’amour qui est un peu culcul finalement. (Certes, c’est pour adolescent mais tous les adolescents n’ont pas besoin d’être berçé par une histoire d’amour niaise).

En somme, le livre n’aurait rien perdu de son attrait avec quelques chapitres « meubles » en moins et plus de pages consacrées à l’intrigue principale. On partait sur un bon premier tome avec une super idée (les factions, une dystopie bien construite) pour finalement se retrouver dans ce tombe avec un espèce de mi-thriller/mi-roman à l’eau de rose qui traine un peu en longueur.

                                       

Par contre, on finit le tome avec des révélations qui donnent envie de lire le troisième tome immédiatement. C’est ce qu’il faut, bravo à l’auteur même si je suis déçue de ce tome.

Ma note : 

 

Divergente TOME 3 de Véronica Roth

Hier encore, je voulais laisser une critique assassine sur ce troisième tome et décréter (oui oui je décrète) que le succès de cette série est imméritée, mais… les dernières 100 pages m’ont fait changer d’avis. Sans vous spoiler, autant vous dire que cette fin vaux la peine de lire quasiment deux livres très moyens.

Si vous avez lu mes critiques précédentes vous saurez que j’étais charmée par le tome 1, déçue par le tome 2 et que du coup j’attendais beaucoup de ce dernier tome.

Donc que n’ai je pas aimé ? J’ai eu l’impression que les deux tiers du livre était niais. La plus part des actions ou des événements se voyaient venir « gros comme une maison ». Il n’y avait plus ce côté novateur du premier tome et l’histoire à subitement perdu tout son intérêt à cause de la découverte de : « comment en sont-ils arrivés à créer des factions ? Et que craignent-ils au dehors » J’étais déçue de l’explication, mais cela est une remarque très personnelle.

                                 

Finalement, j’ai aussi trouvé que ce troisième tome avait de nombreuses longueurs comme dans le second tome. Pourtant, il est dur de trouver un récit long quand il est composé de si petite phrases qui apportent de la rapidité. Donc pour moi : C’est le même rythme rapide mais pas appronfondit qui rend une partie du livre quasiment insipide.

Par contre (non car il y a aussi du positif dans tout ça) j’ai beaucoup apprécié qu’on change de point de vue. Effectivement, dans le tome 1 et 2 nous suivions uniquement Tris et ses pensées. Maintenant nous avons deux protagonistes : Tris et Tobias. Je trouve que cela apporte un nouvel aspect au récit, à la manière de lire de livre et à la relation des deux héros.

Comme je le disais en début de critique, j’ai apprécié le livre uniquement grâce à sa fin. Et je trouve ça logique d’ailleurs : la fin se déroule dans une espèce d' »urgence » que la manière d’écrire transcrit à merveille, de nombreuses valeurs morales entrent en jeux (ce qui est essentiel pour moi principalement dans un livre jeunesse), de l’action, des retournements de situation, de l’inattendu, de l’inespéré. Un tas d’émotions se confrontent et c’est très agréable.

Le livre se termine avec un épilogue vraiment intéressant qui transmet encore une certaine morale et qui colle parfaitement au genre dystopique.

Finalement, en refermant le livre je garde une très bonne impression – et c’est ce qui compte ! L’auteur à carrément réussi son coup, elle m’a plongé dans son univers, m’a donné envie d’en savoir plus, m’a tenue en haleine, m’a transmit des émotions fortes. C’est un succès, et je comprend qu’on apprécie.

Ma note :  

Malgré des défauts et quelques clichés, il ne faut pas oublier que c’est un livre adolescence/jeunesse qui tire élegamment son épingle du jeu et qui nous donne ce qu’on attend : Des jeunes, de l’action, un univers post-apocalyptique, de l’amour…

Ma note globale pour la saga :

Ce n’est certes pas la saga du siècle pour moi (Hunger Game est mieux dans le même genre par exemple) mais elle se laisse facilement lire. Et je peux la recommander.

Un petit mot sur le premier film Divergente : 

C’est un film très prennant, tout à fait en accord et fidèle au premier tome. Un bon petit moment à passer devant un film agréable. De bons acteurs, des belles images et de belles scènes d’actions. Que demander de plus ?

Vivement la sortie du second film, car je pense qu’il peut me plaire plus que le livre. (Sauf que je suis contre le fait qu’elle ait les cheveux coupés dans la bande annonce.. mais bon, passons.)

Avez-vous lu cette saga ? Qu’en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share:
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

No Comments

Leave a Reply

 

}