Follow:
Humeur

Un Noël loin de chez soi

man-in-christmas-sweater-holding-christmas-lights-picjumbo-com

Bonjour à tous,

Un article un peu spécial aujourd’hui consacré à une situation que nous venons juste de vivre avec mon « Chieur et Tendre » : Un Noël à l’étranger, loin de chez soi.

Et comme introduction à ce court billet d’humeur, je voudrais dire qu’un Noël loin de chez soi ça se prépare également ! Et qu’on prend aussi du plaisir à le préparer.

Evidemment, je n’avais pas envie de me morfondre en mangeant du chocolat sous une couette tout le 25 décembre alors nous avons été plusieurs copains à décider de faire quelque chose pour le réveillon ! Vous savez, j’ai toujours adoré la période des fêtes de fin d’année et je voulais malgré tout sentir cette magie qui vibre autour de nous lorsque Noël approche, même si je n’étais pas en France.

Et même si on est loin de sa famille et de ses amis, je suis certaine que la magie soit on l’a avec nous, soit on ne l’a pas du tout. J’ai décidé d’avoir cette magie avec moi, même si je suis dans un autre pays, loin de ceux avec qui j’ai l’habitude de passer les fêtes ! Du coup cette année ça aura été un petit Noël d’Expatriés, mais c’était quand même super chouette, sans chichi, pleins de sincérité et nous nous sommes régalés ; je peut vous le garantir.

christmas-sweets-with-christmas-tree-picjumbo-com

Pour passer un bon Noël, que faut-il ?

  • Un sapin et des luminaires
  • Un bon repas (et des chocolats)
  • Un (ou plusieurs) cadeau(x)
  • Et des gens avec qui partager tout ça ! Bien évidemment, tout l’intérêt de Noël est là.

Cette année, nous étions un petit groupe à habiter un peu loin pour rentrer pour le week-end ou à travailler le jour J. Du coup, on a décidé de ne pas se laisser aller et de célébrer Noël avec nos petits moyens, avec nos traditions différentes et d’en faire un moment qui n’appartenait qu’à nous et ne nous a pas fait regretter nos habituelles fêtes de fin d’années.

Pour moi l’un des points cruciaux de Noël, c’est de se faire plaisir à table. Et même si la France est loin, on a était suffisamment malin pour se faire livrer en foie gras et saucissons. Puis évidement quelques bons petits plats préparés avec amour, des petits apéros et des cookies maison (oui des cookies de Noël, pourquoi pas), le tout accompagné de quelques boissons réconfortantes et le tour est joué.

Une playlist de Noël en fond sonore, un pull doudou confortable, un petit cadeau surprise de « Secret Santa » (il suffisait d’acheter un cadeau qui puisse convenir à tout le monde, et après le repas il a fallu choisir comment attribuer les cadeaux, mais je crois que tout le monde était ravi) et en avant pour une soirée de Noël réussie.

Je pense qu’il n’en faut pas beaucoup pour recréer l’esprit de Noël : Une bonne dose de bonne humeur, du partage, un bon repas et un peu de magie dans l’air ! Personnellement, tout ça me suffit.

Et vous, vous avez déjà vécu un Noël loin de chez vous ?

Ça a était ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Follow

 

 

 

Share:
Previous Post Next Post

Vous aimerez surement

3 Comments

  • Reply Laurent

    Coucou Thal,

    Je ne rêve pas quand je vois que tu as écrit deux fois la même atrocité : « […] on a était […] » et « Ça a était ? ». Deviens-tu une vraie rouquine irlandaise qui oublie même la langue de Molière, ou est-ce une figure de style qui m’a échappée ? Bon, j’arrête de te taquiner… au moins jusque l’année prochaine. 😉

    Moi je n’ai jamais vécu un Noël loin de chez moi, mais j’ai déjà passé le réveillon de Noël tout seul au cinéma. C’est ainsi que j’ai pu avoir le privilège de découvrir le premier épisode du Seigneur des Anneaux en ne devant affronter ni une salle bondée ni l’attente insoutenable de la fin des vacances scolaires. Cela fait déjà 15 ans… Faites quand même attention à la technique : deux ans plus tard, j’ai voulu refaire le coup pour le réveillon du Nouvel An et j’ai découvert à mes dépend que le cinéma de ma ville fermait plus tôt ce jour-là, ce qui m’a fait vivre un grand moment de solitude.

    Pour moi aussi, se faire plaisir à table est un des points cruciaux. Et si possible avec de la variété, en commençant par divers hors d’œuvre (toasts, petits fours, verrines, en continuant avec de petites entrées légères (tomate-crevette, pêche au thon), en passant ensuite au plat de résistance (cette année, c’était de la biche marinée dans une sauce à base de vin rouge, d’échalotes et de gingembre, accompagnée par une purée de céleri rave), et en terminant par un somptueux dessert (qui passe même si n n’a plus faim).

    Je vois que tu es une adepte de chocolat. Quel genre de chocolat préfères-tu ? Le blanc qui n’en est pas, le au-lait passe-partout, ou le noir digne des vrais amateurs ? Fourré ou pur ?

    décembre 30, 2016 at 8:38
    • Reply Thal

      Pardon, pardon pour mon orthographe, ça n’a jamais été ma plus grande force. Et je te rappel que sans ton aide et celle de Wolfgang, j’aurai continué à écrire SMS toute ma vie. xD

      Sinon, tu m’as ouvert l’appétit avec ta description d’un repas de Noël, et au niveau chocolat je suis assurément noir … surtout avec une pointe de sel dedans. xD

      décembre 31, 2016 at 1:10
  • Reply Laurent

    Tu as de bons goûts (le chocolat noir) ! 😉

    janvier 7, 2017 at 8:34
  • Leave a Reply

     

    }